PFG Technologie

www.pfgtechnologie.be

 Accueil Recherche Energie La Cage Belge Labo 2017 Page précédente 

 

Accueil
Site éconologie
Génération hydrogène
Roulez à l'huile
Quanthomme
Jean-Louis Naudin

Notre méthode pour monter un parapente ou un kite sur une cage ou un cadre:

1) Cager un parapente:

a) Remarques préliminaires:

1) Nous conservons le suspentage d'origine et ne modifions que les petites suspentes qui relient la voile à la cage.

2) En vol droit, le calage de la voile doit être d'origine et la cage horizontale. La vitesse doit être égale à la vitesse bras haut du parapente d'origine.

3) La voûte d'origine de la voile doit être conservée de façon à avoir une voile avec un comportement le plus proche possible du parapente utilisé. Le suspentage est donc corrigé à partir des petites suspentes qui relient la

                     voile à la cage pour conserver cette voûte.

 

4) Les freins sont dans un premier temps, simplement attachés à l'arrière de la cage légèrement tendus de façon à ne pas modifier le profil au neutre.

 

b) Préparatifs avant calculs:

1) Avoir le plan de suspentage de la voile ou mesurer les suspentes de la demi aile et le faire soi même.

        Exemple partiel de plan réalisé par nos soins:     

2) Etaler la voile sur le sol et mesurer son envergure avec les distances entre les points de fixation des suspentes.

3) A partir des points 1 et 2 , réaliser une vue de face de la voile à l'échelle.

                                                                                              

4) Mesurer avec un rapporteur les angles entre l'horizontal et les suspentes (voir sur la vue ci-dessus)

5) Aller gonfler le parapente dans une prairie avec un copain et relever les mesures suivantes.

                - Ecartement des suspentes droites et gauches au dessus des élévateurs. (environ 70-80 cm)

                                                                                                

6) Noter une éventuelle différence de hauteur entre les élévateurs A, B, C ou D.

                                                                                             

c) Calculs des petites suspentes entre la cage et le suspentage d'origine:

Si on part sur un écartement d'origine de 70 cm, il est logique de dire que toutes les suspentes accrochées sur la cage dans les 70 cm doivent  être allongées et toutes celles accrochées à une dimension plus large doivent être raccourcies.

Si on ne fait pas de correction, la voile aura une voûte plus plate que d'origine.

                                                                                               

Soit X la valeur à raccourcir la suspente de l'exemple ci-dessus.

Si les lignes de suspentes sont parallèles sur la cage, la correction est la même pour la suspente correspondante sur les A, B, C, ou D.

Si une ligne de suspentes est inclinée pour permettre un virage plus efficace, une correction différente est nécessaire sur chaque suspentes.

Il ne faut pas oublier de tenir compte d'un décalage éventuel  de hauteur des élévateurs A, B, C, ou D. Ce décalage apporte une correction supplémentaire qui dépend de l'angle mesuré plus haut.

                                 Exemple par graphique:              

Nous voyons que les trois élévateurs A, B et C ont des longueurs différentes d'origine.

Nous devons raccourcir la suspente de 15.7 cm.

Nous ne touchons bien sûr pas au suspentage d'origine, c'est l'estrope qui est raccourcie.

                                  Exemple par calcul: voir plus bas pour les arches du cadre.

Une fois le calcul des longueurs de toutes les suspentes d'attaches terminé, on monte le tout sur la cage.

d) Dégrossissage du centrage :

 Si les calculs sont exacts, il suffit de centrer le pilote sous la cage de manière à avoir celle-ci horizontale en vol.

Sa voûte et son calage doivent être d'origine.

1) Au sol par vent de 10 Km/h, la voile doit venir au zénith du pilote. (premier dégrossissage)

2) petit saut de puce en pente école avec prudence un niveau scotché sous la cage.

3) Une fois la bulle au milieu du niveau, accélérer puis cabrer un peu pour être certain de ne pas être trop proche des limites de vol.

4) Grand vol en air calme avec mesure réelle de la vitesse avec sonde pour fignoler.

Remarques:

Il est évident que ce qui est écrit ici permet de donner une idée de la manière de procéder en amateur mais ne constitue pas en soi un manuel pour cager soi même un parapente.

Ce qui est écrit est incomplet et ce n'est pas un travail pour néophyte.

2) Cadrer un parapente:

Voici les notes manuscrites du calcul des arches pour cadrer la Fiery:

3) Arches pour kite:

 

Accueil Recherche Energie La Cage Belge Labo 2017 Page précédente
 
Copyright © 2009 PFG Technologie
Dernière modification : 28 février 2017

www.pfgtechnologie.be